posted by on selfstockage

4 comments

C’est pour pouvoir vous assurer le plus haut niveau de sécurité que nous avons développé un système de contrôle d’accès effectivement différent.

Comme tout système d’alarme, vous pouvez trouver son utilisation compliquée. Il est exact que d’autres moyens proposés par des confrères sont plus simples. C’est toujours la même histoire : trouver le juste milieu entre simplicité et sécurité. Qu’en pensez-vous ?

photo credit: Stéfan via photopin cc

Récemment, nous avons eu le retour d’un questionnaire de satisfaction client globalement très positif mais avec une critique très appuyée :

Votre système d’accès est beaucoup trop compliqué ! Nous disposons de box dans d’autres régions [pour notre activité professionnelle] et l’accès est plus simple : badge uniquement !!

J’ai souhaité lui répondre par mail :

Bonjour,
Je réponds un peu tardivement à votre remarque sur le questionnaire de satisfaction à votre départ de Modulobox.
Merci d’abord d’y avoir répondu.
Vous nous avez indiqué que vous trouviez l’accès aux box trop compliqué. Et surtout que l’accès à d’autres types de box était beaucoup plus simple (juste badge sans code).
Vous avez tout à fait raison. Certain gestionnaire de box ont fait le choix de la simplicité, au détriment de la sécurité.
Que penseriez-vous d’un distributeur de billets qui ponctionnerait sur votre compte en présentant juste la carte ? Par ailleurs trouvez-vous l’utilisation de votre carte bleue beaucoup trop compliqué ?
Par contre, il est vrai que le fonctionnement sur le premier site (badge+code+bouton vert+bouton ouverture) a été simplifié sur le deuxième (badge+code+bouton OFF): c’est l’expérience du premier site et effectivement quelques remarques sur la complexité qui nous ont aidé. Mais nous avons souhaité conserver le même niveau de sécurité.

Sur 2500 utilisateurs depuis 12 ans, nous n’avons eu qu’une dizaine de remarques sur l’accès. J’ai néanmoins décidé qu’il était important d’en tenir compte. Pendant la conception du deuxième site Modulobox à Noyal sur Vilaine, j’ai essayé d’associer plus de simplicité avec un même niveau de sécurité.

Un accès avec juste un badge – même si chaque badge est individuel, associé à un seul client, ce qui est, à mon sens, le strict minimum pour assurer un minimum de contrôle d’accès – me paraît extrêmement dangereux, parce qu’il arrive régulièrement qu’on retrouve des badges perdus, par terre, dans un couloir ou sur le parking, tombés d’une poche… Peut-on réellement vous demander (exiger par contrat ?) de vérifier constamment que vous n’avez pas égaré votre badge ? Sans parler des vols bien sûr.

Un accès avec juste un code – même si chaque code est individuel, associé à un seul client, ce qui est aussi le strict minimum pour le contrôle d’accès – ne me paraît pas non plus suffisant. Comment demander (exiger par contrat ?) à 400 personnes (le nombre d’utilisateurs simultanés d’un centre moyen de selfstockage) de gérer et protéger correctement son code ?

Certains hôtels utilisent un système d’accès 24/24 avec juste un code individuel, mais premièrement l’utilisation est normalement ponctuelle (un code récupéré éventuellement frauduleusement n’est pas utilisable très longtemps) et deuxièmement (à priori et surtout la nuit !) il y a toujours quelqu’un présent sur site.

Nous avons analysé qu’un centre de selfstockage, où sont entreposés tous vos biens et souvenirs les plus précieux ou vos produits professionnels nécessaires à votre activité, méritait mieux. Badge + code, double barrière de sécurité, double identification. Vous êtes nombreux à nous dire que cela vous rassure.

Bien sûr, tant qu’il ne nous est rien arrivé, on trouve toujours les procédures de sécurité trop  compliquées. C’est au professionnel de selfstockage d’assurer son obligation de conseils et de service. Il est néanmoins nécessaire que le site soit utilisable, sinon l’objectif n’est pas rempli ! Un système ergonomique du type borne cartes bleues permet d’allier simplicité et sécurité.

Est-ce nécessaire ? Oui je le pense. Mais vous, utilisateurs ou opérateurs de selfstockage, les premiers concernés ? qu’en pensez-vous ?